À LA MÉMOIRE DE LYAZID CHERGUI L’homme qui incarnait le DHJ

Chahid Ahmed
Que ton âme repose en paix Ssi Lyazid Chergui. Vous nous avez appris à aimer le Football d’El Jadida, en le résumant en un seul nom « Le DIFÂA » d’El Jadida.
Toute votre vie n’a été qu’une magistrale leçon de dirigeant intègre et consciencieux et d’infatigable bénévole qui, à chaque fois où le besoin s’en ressent, il ne s’est jamais lassé de faire ses pèlerinages secrets à la recherche des soutiens afin que vive l’équipe qui bat en synchronisation avec ton coeur.
Je n’oublierai jamais les paroles de cet autre inconditionnel fou/amoureux du « DIFÂA », en l’occurrence Feu Moundib Abdelkrim, qui m’avait dit le jour de ton décès
 » Aujourd’hui, entre moi et le DHJ, c’est l’irréversible divorce; en ce qui me concerne, le DIFÂA est mort avec l’homme qui l’incarnait. »
Adieu Ssi lyazid, rares sont les personnes qui savent que jusqu’au bout de ton souffle, le DIFÂA était présent en toi, et que même pendant tes dernières heures dans le mone ici-bas, tu ne cessais de demander à ceux qui étaient à ton chevet est-ce que le DIFÂA a gagné le match qui se jouait ce même jour.
Enfin, les hommes passent, traversent cette vallée où tout est éphémère, mais heureux sont ceux qui laissent des empreintes indélébiles faites d’humilité, de bonnes actions et de sincère fidélité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *