economie

Les fondations OCP et « Mujeres por Africa » s’engagent pour soutenir les femmes en Afrique

Les deux fondations viennent de signer deux accords pour l’amélioration des conditions de vie des femmes en Afrique, en marge de la visite au siège d’OCP à Casablanca d’une délégation espagnole composée de l’Ambassadeur de l’Espagne au Maroc, Ricardo Diaz-Hochleitner Rodriguez, María Teresa Fernández de la Vega, Présidente de la Fondation Mujeres Por Africa ainsi que d’Anna Fumarola, Senior Project Manager à la Fondation. Cette initiative s’inscrit dans le programme de promotion de la diversité genre en Afrique, une priorité pour le Groupe OCP. Ce dernier s’engage, notamment à travers sa Fondation, dans la mise en œuvre de plusieurs projets intégrés de développement agricole qui contribuent à réduire les inégalités et soutenir l’autonomisation de la Femme Africaine.
Ainsi, la Fondation OCP et la Fondation « Mujeres Por Africa » prévoient de lancer un nouveau projet pour l’amélioration de la recherche agricole au Sénégal, et ce, en formant des femmes chercheuses et doctorantes sénégalaises spécialistes en agriculture durable au niveau de l’Université Mohammed VI Polytechnique de Benguerir (UM6P). Ce projet intitulé « Femmes Unies Ensemble pour la Recherche, la Technologie, l ́environnement et la Science (F.U.E.R.T.E.S) » a pour objectifs de :
– Renforcer les capacités techniques et scientifiques des femmes chercheuses et doctorantes sénégalaises pour consolider leur leadership ;
– Construire un réseau stratégique de femmes chercheuses dans le domaine agricole en Afrique;
– Promouvoir le transfert des connaissances et le savoir-faire dans le domaine agricole
– Initier le lien entre l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) et l’Université de Sine Saloum El Hadj Ibrahima Niass (USSEIN).
Ces formations seront assurées à l’UM6P via la mobilisation d’experts nationaux et internationaux de renommée dans différents domaines. Pour rappel, le partenariat « Fondation OCP – Fondation Mujeres For Africa » a commencé en 2014. En effet, les deux Fondations avaient signé un partenariat pour la mise en œuvre d’un projet portant sur l’amélioration des conditions de vie de 500 femmes de deux coopératives agricoles en Gambie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *